ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Les Cahiers de l'Année Gérontologique

1760-5342
Publication abandonnée
 

 ARTICLE VOL 7/3 - 2015  - pp.88-97  - doi:10.1007/s12612-015-0457-3
TITRE
Les anticoagulants oraux directs chez le sujet âgé : point de vue du pharmacologue

TITLE
Direct Oral Anticoagulants for Elderly Patients: from a Pharmacologist’s Perspective

RÉSUMÉ

Bien que les anticoagulants oraux directs (AODs) ne permettent pas de suivi biologique au vu de leur pharmacocinétique, le délai d’instauration du traitement après une chirurgie, l’âge, le poids, la fonction hépatique, la fonction rénale et les traitements concomitants sont autant de facteurs faisant varier leur profil de sécurité. Le dabigatran est à éviter chez des patients présentant une insuffisance rénale, et lors de coprescriptions avec des inhibiteurs/inducteurs de la P-gp. Les anti-Xa sont ceux qui présentent le profil de sécurité le plus sûr dans une population âgée, si toutefois les interactions médicamenteuses avec les inhibiteurs/inducteurs du CYP3A4 sont contrôlées. La puissance des anti-Xa réside dans l’inhibition rapide, directe, compétitive, réversible et avec une bonne affinité de l’activité enzymatique du facteur Xa libre ou dans le complexe prothrombinase, empêchant la génération de thrombine. Les tests de la coagulation altérés sont le taux de prothrombine, le TCA (moins sensible) et les tests chromogéniques. Quant au dabigatran, il inhibe directement, de façon réversible, rapide et compétitive, la thrombine libre ou liée. Le temps de thrombine et celui d’écarine sont les deux tests de la coagulation reflétant l’activité du dabigatran. Le dabigatran modifie aussi le TCA mais pas de manière concentration-dépendante. À l’heure actuelle, il n’existe pas d’antidotes commercialisés pour réverser leurs effets, mais certains sont actuellement en cours de développement.



ABSTRACT

Despite DOAs not being able to undergo laboratory monitoring regarding their pharmacokinetics, the delay in starting treatment after surgery, age, weight, liver function, renal function and concomitant treatments are all factors that may alter their safety profile. Dabigatran is to be avoided by patients presenting with renal impairment, and also when co-prescribed with P-gp inhibitors/inducers. Anti-Xas are the medicinal products with the most reliable safety profile for the elderly population, if interactions with medicines such as CYP3A4 inhibitors/inducers are controlled. The power of anti-Xas lies in its quick, direct, competitive and reversible inhibition plus the strong affinity of the Xa factor enzyme activity, whether the Xa factor is free or within the prothrombinase complex, preventing the generation of thrombin. Tests for modified coagulation include the prothrombin ratio, aPTT (less sensitive), and chromogenic tests. With dabigatran, this product directly inhibits free or bound thrombin, reversibly, rapidly and competitively. The thrombin and ecarin clotting times are the two coagulation tests that reflect the activity of dabigatran. Dabigatran also modifies the aPTT, but not in a concentration dependent manner. Currently, there are no commercially available antidotes to reverse the effects of anticoagulants, however, some are in the process of being developed.



AUTEUR(S)
E. AYME-DIETRICH, G. AUBERTIN-KIRCH, L. MONASSIER

Reçu le 15 mai 2015.    Accepté le 12 juin 2015.

MOTS-CLÉS
Anticoagulants oraux directs, Gériatrie, Pharmacologie

KEYWORDS
Direct oral anticoagulants, Geriatrics, Pharmacology

BIBLIOGRAPHIE
cag.revuesonline.com/revues/56/10.1007/s12612-015-0457-3.html

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (473 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
made by WAW Lavoisier