ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Les Cahiers de l'Année Gérontologique

1760-5342
Publication abandonnée
 

 ARTICLE VOL 1/4 - 2009  - pp.223-231  - doi:10.1007/s12612-009-0032-x
TITRE
Évaluation gérontologique de l’autonomie: méthodes — applications à la prise en charge diagnostique et thérapeutique de la maladie d’Alzheimer

TITLE
Assessment of functional decline in gerontology: methods — applications to diagnosis and treatment procedure of patients with Alzheimer’s disease

RÉSUMÉ

La maladie d’Alzheimer (MA) a une forte prévalence chez les sujets âgés avec un chiffre de l’ordre de 20 % parmi les sujets de 75 ans ou plus en France. Les troubles cognitifs sont souvent mis en avant parmi les symptômes décrits par les patients souffrant d’une MA. Pourtant, la perte d’autonomie secondaire à la MA est systématique et représente un poids important en termes de retentissement sur la vie quotidienne des patients et de leur entourage, et bien entendu aussi financier. La perte d’autonomie pour les activités de la vie quotidienne dépend essentiellement des troubles cognitifs et de l’âge, bien que les troubles du comportement puissent aussi jouer un rôle non négligeable. Certains patients, aux troubles cognitifs plus importants, ont un risque de déclin fonctionnel rapide. Cette perte d’autonomie semble avoir un profil unique pour la majorité des patients. La HAS a publié en 2008 des recommandations dans la prise en charge des patients, parmi lesquelles l’évaluation des sujets par l’échelle IADL de Lawton est essentielle. Il s’agit d’une échelle qui étudie l’autonomie du patient pour 14 activités, évaluée avec l’aide de l’interrogatoire de l’entourage. Cette échelle permet une évaluation des activités réellement effectuées dans la vie quotidienne, et la mise en place des aides nécessaires pour pallier la perte d’autonomie. Cette échelle est facile à utiliser et son usage pour le suivi des patients essentiel.



ABSTRACT

Prevalence rate of Alzheimer’s disease (AD) is about 20% in elderly subjects above 75 years in France. Cognitive decline is a core feature for AD patients and their caregiver. Nevertheless, functional decline occurring in AD is systematic and represent a major consequence for patients and caregivers in the daily living. Financial burden is also very high. Main risk factors of the loss of autonomy for activities of the daily living are age and cognitive disturbances, but behavioural disturbances could have great effects on functional decline. Some patients, with heavy cognitive disturbance, have a risk for a rapid functional decline. This functional decline appears to follow a unique pattern of losses of autonomy in activities of the daily living. The High Authority of Health (HAS in France) published in 2008 new guidelines in diagnosis and follow-up of AD patients. These guidelines underlined the use of the IADL scale (Lawton scale) to assess functional decline. This scale permit to assess 14 activities of the daily living, completed while an interview with the caregiver. This scale is useful to assess activities usually performed by patients, when real abilities performed by patients are not assessed with the scale. Besides, the use of Lawton scale permit careers and physicians to planify and to set assistance for the patient and caregiver. In spite of some limits, Lawton scale is very useful in care of AD patients, and its use is yet recommanded by HAS.



AUTEUR(S)
S. VAN PRADELLES, L. LECHOWSKI

Reçu le 15 septembre 2009.    Accepté le 30 septembre 2009.

MOTS-CLÉS
Maladie d’Alzheimer, Perte d’autonomie, Évaluation

KEYWORDS
Alzheimer’s disease, Functional decline, Assessment

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (143 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier