ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Les Cahiers de l'Année Gérontologique

1760-5342
Publication abandonnée
 

 ARTICLE VOL 2/1 - 2010  - pp.59-66  - doi:10.1007/s12612-009-0041-9
TITRE
Activité physique et mortalité cardiovasculaire chez le senior

TITLE
Physical activity and cardiovascular mortality among older subjects

RÉSUMÉ

De nombreuses études longitudinales ont montré que la pratique régulière d’exercices physiques en endurance est associée à une diminution de la mortalité cardiovasculaire du sujet âgé. L’intensité optimale des exercices demeure débattue, mais certaines études ont objectivé des bénéfices pour des exercices de faible intensité. De tels résultats ont pu être observés pour des activités domestiques ou de loisir, même reprises tardivement dans la vie (après 70 ans). De manière plus objective, les performances cardiorespiratoires maximales, mesurées au cours d’un test d’effort maximal, sont inversement proportionnelles à la mortalité totale et cardiorespiratoire. Dans certains cas, un test d’effort cardiologique doit être proposé aux seniors sédentaires qui souhaitent démarrer des activités physiques (AP) vigoureuses, en particulier chez les diabétiques, en raison d’une augmentation transitoire du risque de syndrome coronarien aigu. Même si les seniors ne respectent pas toujours les recommandations actuelles (30 minutes d’AP par jour), il convient de les encourager régulièrement « à bouger plus », car la pérennisation de la pratique d’exercices physiques demeure fondamentale.



ABSTRACT

Many studies have shown that regular physical activity is associated with a reduced cardiovascular mortality among older subjects. The optimal exercise intensity is still matter of debate, although some studies have reported benefits on mortality for low-intensity exercises. Such results are observed for leisure exercises or domestic activity, even if subjects are starting physical activities late in life (after 70 years old). Cardiorespiratory fitness, a most robust and objective measurement obtained during an incremental exercise test has an inverse relationship with cardiovascular mortality among elderly. For older subjects who want to start heavy-intensity exercises, it is necessary to provide a cardiac exercise test, especially for diabetes subjects, because of a transitional increase risk of acute coronary syndrome. Even if older subjects do not respect the current recommendations concerning physical activity practice (at least 30 minutes per day), it is very important to encourage them “to move more” bearing in mind that the promotion of physical activity on the long-term is the cornerstone of exercises health benefits.



AUTEUR(S)
T. VOGEL, A. BENETOS

MOTS-CLÉS
Mortalité cardiovasculaire, Activité physique, Personne âgée

KEYWORDS
Cardiovascular mortality, Physical activity, Older subject

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (593 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier