ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Les Cahiers de l'Année Gérontologique

1760-5342
Publication abandonnée
 

 ARTICLE VOL 2/2 - 2010  - pp.104-109  - doi:10.1007/s12612-010-0047-3
TITRE
Épidémiologie et perspectives évolutives des accidents vasculaires cérébraux du sujet âgé

TITLE
Epidemiology and perspectives of stroke in the elderly

RÉSUMÉ

L’accident vasculaire cérébral (AVC) du sujet âgé (> 80 ans) se distingue des AVC du sujet jeune par plusieurs critères majeurs: 1) il s’agit de la première complication de la maladie athérothrombotique dont les facteurs de risque sont l’hypertension artérielle, le diabète et l’hypercholestérolémie et le syndrome d’apnée du sommeil fortement lié à l’âge. Il s’agit aussi de la première complication de l’arythmie cardiaque par fibrillation atriale (ACFA) ; 2) le pronostic est marqué, d’une part, par des séquelles motrices invalidantes dont le syndrome pseudobulbaire, ce qui explique la grande fréquence des troubles de déglutition et d’incontinence et, d’autre part, par un risque élevé (20 %) de démence, entravant la prévention secondaire des AVC ; 3) la prévention primaire et secondaire est très efficace même à un âge avancé, non seulement sur le risque d’AVC, mais aussi sur le risque de démence ; 4) sur le plan des traitements de l’AVC en phase aiguë, l’efficacité à court et long termes des unités neurovasculaires (UNV) est largement démontrée, tandis que l’efficacité de la fibrinolyse dans les infarctus cérébraux (IC) est réelle au-delà de 80 ans sans excès d’effets délétères ; 5) les tendances temporelles à Dijon constatent une baisse des taux d’incidence seulement au-delà de 85 ans. Par contre, il a été constaté une baisse de la mortalité au fil des années, à tout âge, et surtout un recul de l’âge d’apparition des AVC de cinq ans chez l’homme et de huit ans chez la femme, signifiant un allongement de l’espérance de vie sans AVC pouvant traduire l’efficacité de la prévention des AVC.



ABSTRACT

Stroke in the elderly has more major differences compared to young people: 1) it is the first complication of atherothrombosis disease associated to the following risk factors: hypertension, diabetes, hypercholesterolemia, tobacco consumption, and sleep apnea syndrome; 2) it is the first consequence of atrial fibrillation; 3) on a clinical point of view, the pseudobulbar syndrome is very frequent and explains the swallowing troubles and incontinence; 4) prognosis is characterized by a high risk of dementia (20%), affecting the secondary prevention; 5) primary and secondary prevention is very effective even in very old patients, not only on the risk of stroke, but also on the risk of dementia; 6) time trends in Dijon show a slight decrease of incidence rates of stroke only over 85 years, whereas prevention of stroke has beneficiated of real progress in precocious diagnosis and innovative treatments. In contrast, we observed a decrease of case-fatality rates at any day and a delay in age of onset of stroke of five years in men and eight years in women, suggesting an increase of life expectancy without stroke, reflecting a certain efficacy of prevention.



AUTEUR(S)
Y. BEJOT, J.-P. NEAU, F. WOIMANT, P. KROLAK-SALMON, A. JACQUIN, P. MANCKOUNDIA, P. PFITZENMEYER, G.V. OSSEBY, M. GIROUD

Reçu le 10 février 2010.    Accepté le 10 mars 2010.

MOTS-CLÉS
Accident vasculaire cérébral, Infarctus cérébral, Démence, Prévention, Taux d’incidence, Taux de mortalité

KEYWORDS
Stroke, Elderly, Seizures, Dementia, Incidence rates, Case-fatality rates

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (289 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
made by WAW Lavoisier