ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Les Cahiers de l'Année Gérontologique

1760-5342
Publication abandonnée
 

 ARTICLE VOL 2/3 - 2010  - pp.183-187  - doi:10.1007/s12612-010-0120-y
TITRE
Données d’un essai randomisé proposant une prise en charge multidisciplinaire à domicile chez des patients âgés à faibles revenus

TITLE
Results of a randomised trial of mutidisciplinary domiciliary care in elderly patients with low incomes

RÉSUMÉ

Les personnes âgées en situation de précarité n’ont pas un accès aux soins de manière satisfaisante. L’objectif de cette étude était de montrer qu’un programme multidisciplinaire et pluridimensionnel à domicile permettait d’améliorer la qualité des soins des personnes âgées en situation de précarité, et de ce fait d’améliorer le statut fonctionnel, de diminuer la mortalité ainsi que le recours aux urgences. Il s’agit d’une étude contrôlée randomisée réalisée auprès de 951 patients âgés de plus de 65 ans, en situation de précarité. Dans le groupe intervention, les patients ont bénéficié pendant deux ans d’un programme pluridisciplinaire et multidimensionnel basé sur des protocoles préétablis. Les données recueillies comprenaient une mesure de la qualité de vie par l’échelle SF-36, une évaluation du statut fonctionnel par les échelles ADL et IADL. Le nombre de visites aux urgences ainsi que les hospitalisations ont également été collectés. Les analyses ont été réalisées en intention de traiter. Les résultats de cette étude ont montré une amélioration chez les patients du groupe intervention pour quatre des huit critères de l’échelle SF-36 (santé globale [0,2 vs −2,3; p = 0,045], vitalité [2,6 vs −2,6; p < 0,001], fonctionnement social [3,0 vs −2,3; p = 0,008], santé mentale [3,6 vs −0,3; p = 0,001]), ainsi que pour l’échelle MCS (Mental Component Summary) [2,1 vs −0,3; p < 0,001]. Aucun effet statistiquement significatif n’a été observé concernant le statut fonctionnel. Le taux cumulé pendant deux ans des visites aux urgences était significativement plus bas dans le groupe intervention (1 445 vs 1 748; p = 0,03). Aucune différence statistiquement significative n’a été retrouvée concernant le taux d’admissions à l’hôpital. Dans un groupe de sujets à haut risque de réadmission, le taux de visites (848 vs 1 314; p = 0,03) et le taux d’hospitalisation (396 vs 705; p = 0,003) étaient plus bas dans le groupe intervention la seconde année.



ABSTRACT

Elderly individuals who are financially vulnerable do not have satisfactory access to care. The objective of this study was to explore whether a multidisciplinary and wide-ranging programme delivered in the home could improve the quality of care for at-risk elderly people. This would improve functional status and reduce mortality as well as the need for attendance in hospital emergency departments. Was a randomised, controlled study in 951 patients aged more than 65 years living under precarious financial conditions. The intervention group benefited from a two-year multidisciplinary and wide ranging programme based on pre-established protocols. Data obtained included a measure of quality of life using the SF-36 scale and an assessment of functional status with the ADL and IADL scales. The number of visits to emergency departments and admissions to hospitals were also noted. Analysis was based on intention to treat. Results showed an improvement in the intervention group for 4 of the 8 criteria on the SF-36 scale. These were: overall health ([0.2 vs −2.3; P = 0.045], vitality [2.6 vs −2.6; P = 0.001], social functioning [3.0 vs −2.3; P = 0.008], mental health [3.6 vs −0.3; P < 0.001]). There was also improvement on the mCS (mental Component Summary) scale: 2.1 vs −0.3; P < 0.001. No statistically significant effect was seen for functional status. The cumulative attendances at emergency departments over 2 years was significantly lower in the intervention group (1,445 vs 1,748; P = 0.03). There was no statistically significant difference in admissions to hospital. In a group at high risk of hospital re-admission, the number of visits (848 vs 1,314; P = 0.03) and of admissions (396 vs 705; P = 0.003) were lower in the intervention group in the second year.



AUTEUR(S)
E. FONTAN

MOTS-CLÉS
Intervention à domicile, Personnes âgées, Faibles revenus, Statut fonctionnel, Mortalité, Recours aux urgences

KEYWORDS
Home intervention, Elderly people, Low income, Functional status, Mortality, Attendance as emergencies

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (243 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier