ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Les Cahiers de l'Année Gérontologique

1760-5342
Publication abandonnée
 

 ARTICLE VOL 2/3 - 2010  - pp.188-190  - doi:10.1007/s12612-010-0121-x
TITRE
Efficacité à long terme d’une intervention à domicile visant à réduire les difficultés fonctionnelles: résultats d’un essai contrôle randomisé

TITLE
Long-term effectiveness of a home intervention to reduce functional problems: results of a randomised, controlled trial

RÉSUMÉ

Les difficultés fonctionnelles du sujet âgé entraînent de nombreuses conséquences. Une étude préalable a montré qu’un programme d’intervention à domicile (programme ABLE) permettait de réduire les difficultés fonctionnelles du sujet âgé. À un an, le taux de mortalité des patients de l’étude était plus bas que celui observé dans le groupe témoin. L’objectif de l’étude de Gitlin et al. était d’évaluer l’efficacité à long terme de ce type de programme sur la mortalité. Au total, 319 sujets de 70 ans et plus, présentant une ou plusieurs difficultés fonctionnelles, ont été inclus dans l’étude. Ces sujets ont été randomisés en deux groupes: un groupe bénéficiant d’un programme d’ergothérapie et de kinésithérapie (n = 160) et un groupe témoin (n = 159). Les sujets ont été suivis durant quatre ans. Pour les analyses, les sujets ont été stratifiés selon le risque initial de mortalité. Les résultats ont montré que le taux de mortalité était plus bas dans le groupe intervention, pendant 3,5 ans, comparé au groupe témoin. La différence était statistiquement significative à deux ans (5,6 % pour le groupe intervention vs 13,2 % dans le groupe témoin, p = 0,002). À deux ans, en fonction du risque de mortalité initial, dans le groupe intervention, les patients présentant un risque initial de mortalité modéré avaient un taux de mortalité significativement plus bas (16,7 vs 28,2 %, p = 0,002).



ABSTRACT

Difficulties in functioning in the elderly have many consequences. A previous study showed that a programme of management at home (ABLE programme) could reduce functional difficulties in the elderly individual. At 1 year the mortality rate in the study group was lower than that for the controls. The objective of the study by Gitlin et al. was to assess the long term effects on mortality of this sort of programme. Three hundred nineteen subjects aged 70 years or more and displaying one or more functional problems, were recruited. They were randomised into two groups: one group had a programme of occupational therapy and physiotherapy (N = 160) and the other patients (N = 159) formed the control group. They were followed for 4 years. For the purpose of analysis the subjects were stratified according to the initial risk of mortality. The results showed that the death rate was lower in the intervention group compared with controls over 3.5 years. The difference was statistically significant at 2 years (5.6% for the intervention group vs 13.2% in the control group. P = 0.002). At 2 years, for those subjects with a moderate initial risk of mortality, the intervention group had a death rate which was significantly lower than that of controls (16.7 vs 28.2%, P = 0.002).



AUTEUR(S)
E. FONTAN

MOTS-CLÉS
Intervention à domicile, Difficultés fonctionnelles, Survie, Kinésithérapie, Ergothérapie

KEYWORDS
Home intervention, Functional problems, Survival, Physiotherapy, Occupational therapy

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (229 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
made by WAW Lavoisier