ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Les Cahiers de l'Année Gérontologique

1760-5342
Publication abandonnée
 

 ARTICLE VOL 3/3 - 2011  - pp.107-118  - doi:10.1007/s12612-011-0187-4
TITRE
Les symptômes dépressifs de la maladie d’Alzheimer : trouble affectif

TITLE
Depressive symptoms in Alzheimer’s disease: a neuropsychiatric affective disorder

RÉSUMÉ

Les maladies neurodégénératives se compliquent très fréquemment de troubles psychocomportementaux. Ces symptômes grèvent le pronostic de ces maladies. La maladie d’Alzheimer (MA) n’échappe pas à ces complications. Dans cette maladie, les symptômes dépressifs présentent une prévalence et une incidence élevée. L’exploitation des données épidémiologiques issues d’études de cohortes nous permet d’élargir nos connaissances sur la dépression de la MA. Les symptômes dépressifs sont fréquents avec une prévalence de 40 %, avec pour la moitié des cas, des symptômes dépressifs cliniquement significatifs. Lorsqu’ils surviennent, ces symptômes dépressifs s’associent très fréquemment à d’autres troubles comportementaux, dont l’anxiété, l’irritabilité, les hallucinations ou bien l’apathie. L’utilisation des antidépresseurs dans la MA est fréquente. Les médicaments de cette classe sont prescrits en premier lieu pour la prise en charge des troubles affectifs, même si leur efficacité a été démontrée sur d’autres dimensions des troubles psychocomportementaux. Les études prospectives sur les symptômes psychocomportementaux sont rares dans la littérature. Les principaux facteurs prédictifs de l’apparition d’une symptomatologie dépressive sont le déclin fonctionnel ainsi que les troubles du sommeil et les comportements d’opposition et d’agressivité. Ces données confirment l’importance de rechercher des symptômes psychiatriques comme la dépression devant des troubles comportementaux aspécifiques. L’existence de symptômes neuropsychiatriques (SNP) au cours de l’évolution des maladies neurodégénératives et notamment de la MA reste un domaine de recherche très stimulant. La réflexion autour des affects dépressifs ne peut se départir dans cette maladie de la dimension biologique qui est ici majeure du fait du processus neurodégénératif. Cette participation neurodégénérative modifie la clinique de la dépression, son évolution et la réponse à la prise en charge qu’elle soit médicamenteuse ou non pharmacologique.



ABSTRACT

Neurodegenerative diseases are often complicated by psychological and behavioural disturbances. Alzheimer’s disease is not free from such psychiatric complications. Alzheimer’s disease is most frequently the cause of dementia, and the prevalence and incidence of depressive symptoms are high. The prevalence is 40%, half of which are clinically significant and require treatment. When these depressive symptoms occur, they are often associated with other behavioural disturbances such as anxiety, irritability, delusions or apathy. Antidepressants are widely used in Alzheimer’s disease, and they are still prescribed primarily for the management of affective disorders, even though they may be effective in other psychological and behavioural problems. Longitudinal study design and survival analysis are rare. These studies identified functional decline, sleep disturbances and confrontational and aggressive behaviours as the principal predictors of the onset of depressive symptoms in Alzheimer’s disease. These findings confirm that it is important to look for psychiatric symptoms such as depression when non-specific behavioural disturbances such as confrontation or aggressiveness occur. Neuropsychiatric symptoms during the development of neurodegenerative diseases, and of Alzheimer’s disease in particular, offer an exciting area of research. We should consider the biological dimension of depression, which plays a major role in Alzheimer’s disease because of the neurodegenerative process. The neurodegenerative factor alters the clinical expression of depression, its course and response to treatment, whether pharmacological or not.



AUTEUR(S)
C. ARBUS, V. CAMUS

Reçu le 5 juin 2011.    Accepté le 30 juin 2011.

MOTS-CLÉS
Symptômes dépressifs, Maladie d’Alzheimer, Antidépresseurs, Facteurs prédictifs

KEYWORDS
Depressive symptoms, Alzheimer’s disease, Antidepressants, Predictors

LANGUE DE L'ARTICLE
Anglais

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (209 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
made by WAW Lavoisier