ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Les Cahiers de l'Année Gérontologique

1760-5342
Publication abandonnée
 

 ARTICLE VOL 3/3 - 2011  - pp.141-149  - doi:10.1007/s12612-011-0188-z
TITRE
Perception et attitudes vis-à-vis de la maladie d’Alzheimer en France: étude impact

TITLE
Understanding perception and attitudes towards Alzheimer’s disease in France: IMPACT survey

RÉSUMÉ

La maladie d’Alzheimer (MA) est l’étiologie la plus fréquente des affections dégénératives à l’origine de démence. La compréhension de la perception qu’ont les médecins, les aidants, la population générale ou les payeurs du système de santé, vis-à-vis de la MA, peut permettre d’améliorer la politique de soins. L’objectif principal de l’étude IMPACT (Important Perspectives on Alzheimer’s Care and Treatment) est d’évaluer en Europe la perception de ces différents groupes de population, vis-à-vis du diagnostic, du traitement, de la place de la MA en tant que priorité du système de santé et de son retentissement sur l’aidant. Cette étude s’appuie sur un questionnaire en ligne. Entre avril et mai 2009: 949 membres de la population générale, 500 médecins (généralistes et spécialistes), 250 aidants et 50 payeurs de cinq pays—France, Allemagne, Italie, Espagne et Royaume-Uni — ont répondu à l’étude. Des questions additionnelles aux aidants, évaluant l’impact de la MA sur leur qualité de vie, ont été ajoutées. Sont présentés ici les résultats des répondeurs français. Pour plus de 95 % des médecins et des aidants, la MA est un problème sociétal majeur. Il s’agit de la maladie la plus redoutée par les aidants et les spécialistes de la maladie, avant même le cancer. Néanmoins, pour 72 % des médecins, cette démence est sous-diagnostiquée avec des difficultés pour les praticiens à poser un diagnostic, notamment à un stade précoce. Le délai moyen entre l’apparition des premiers symptômes et le diagnostic est évalué en moyenne à 56 semaines. De plus, pour la majorité des médecins ayant répondu à l’étude, la MA est sous-traitée, alors que plus de 70 % d’entre eux pensent qu’un traitement précoce peut retarder la progression de la maladie. Par ailleurs, médecins et aidants se disent peu informés des essais thérapeutiques en cours dans leur région, alors que les médecins seraient prêts à y référer leurs patients. Les résultats soulignent également le retentissement important de la maladie sur les aidants, et pourtant moins d’un tiers d’entre eux ont été orientés vers des structures de support. Enfin, les résultats de l’étude IMPACTsoulignent que plus de la moitié des aidants et un quart des médecins pensent que le gouvernement ne considère pas la MA comme une priorité du système de santé, et qu’il n’est pas assez impliqué dans le traitement de la maladie. Les conclusions de l’étude soulignent donc que les médecins et aidants pensent que la MA est un problème sociétal majeur, mais que le gouvernement n’est pas suffisamment impliqué dans la prise en charge de cette pathologie. La majorité des médecins pensent que la maladie est sous-diagnostiquée, sous-traitée pour de multiples raisons, et qu’un traitement précoce pourrait retarder l’évolution de la maladie. Enfin, il apparaît important de répondre aux besoins des aidants et de fournir des structures de support.



ABSTRACT

Alzheimer’s disease (AD) is the most common form of degenerative disease leading to dementia. Understanding attitudes and perception of caregivers, physicians, general public and payers towards AD may improve health care policy in France. The main objective of the Important Perspectives on Alzheimer’s Care and Treatment (IMPACT) survey was to assess the attitudes of the respondents towards AD in Europe, as regards diagnosis, treatment, and AD as a health care priority and a caregivers’ burden. All respondents completed a questionnaire via the Internet, and additional questions were suggested for caregivers to assess the impact of caregiving on the quality of life. During April and May 2009, 949 members of the general public, 500 physicians (generalists and specialists), 250 caregivers and 50 payers in 5 countries — France, Germany, Italy, Spain and the United Kingdom — completed the questionnaire. Responses of French respondents were analysed in this study. Over 95% of the physicians and caregivers considered AD as a major social problem. Caregivers and specialists in the field considered AD as the most feared condition (worse than cancer). However, 72% of physicians believed that AD is under-diagnosed and found it difficult to recognize AD, and its early symptoms in particular. The average time from the onset of symptoms to diagnosis is assessed at 56 weeks. Over 70% of the physicians agreed that early treatment can delay the progression of AD. However, most of them believe that AD is undertreated. Although most physicians would refer their AD patients for a clinical trial in AD, few physicians and caregivers were aware of trials in their area. The findings of the IMPACT survey also show that caregivers report major impacts of caregiving, and yet less than one-third of caregivers have been recommended support services. Over half of the caregivers and one physician in four also think that their government does not invest enough in treating AD, and that health care policymakers are not sufficiently concerned with AD. The IMPACT findings in France show that physicians and caregivers agree that AD is a major health problem, but that health care policymakers are not concerned enough with AD. There was general consensus among all physicians that AD is currently under-diagnosed and undertreated, for multiple reasons, and that early treatment could delay progression of the disease. The needs of caregivers should also be considered, in particular the provision of more support in the form of counselling, day care and support groups.



AUTEUR(S)
S. SOURDET, S. ANDRIEU, B. VELLAS

Reçu le 15 juin 2011.    Accepté le 5 juillet 2011.

MOTS-CLÉS
Maladie d’Alzheimer, Diagnostic, Traitement, Fardeau, Attitude

KEYWORDS
Alzheimer’s disease, Diagnosis, Treatment, Burden of disease, Attitude

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (512 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
made by WAW Lavoisier