ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Les Cahiers de l'Année Gérontologique

1760-5342
Publication abandonnée
 

 ARTICLE VOL 4/3 - 2012  - pp.289-294  - doi:10.1007/s12612-012-0307-5
TITRE
Prévalence de la fragilité et de la perte de mobilité dans une zone rurale en France

TITLE
Prevalence of frailty and loss of mobility in a rural area in France

RÉSUMÉ

La prévalence de la fragilité est variable selon la définition adoptée, la population testée et le lieu dans lequel elle est étudiée.

Estimer la prévalence de la fragilité et de la perte de mobilité chez les personnes de 60 ans et plus, dans la population générale.

Analyses transversales.

Territoire rural de Labastide-Murat (France).

Toutes les personnes ayant 60 ans et plus, habitant dans la communauté et ayant répondu à l’enquête (n=572/1022).

L’enquête était composée de questions définissant la perte de mobilité (e.g., la capacité à marcher 400 m et à monter deux étages d’escaliers) et la fragilité (selon l’outil FRAIL et une version modifiée de la définition originale de Fried et al.).

L’âge moyen des participants étaient de 72,4 ans. Dix-sept participants étaient dépendants (8,3 %). Le critère de sédentarité de la fragilité était le plus prévalent dans cette population. De manière générale, selon l’outil FRAIL, 77,6, 14,0 et 8,3 % des participants pouvaient être respectivement considérés comme robustes, préfragiles/fragiles et dépendants. Lorsque l’autre définition de la fragilité, proposée dans la Cardiovascular Health Study, était adoptée, la prévalence de la fragilité augmentait et était significativement différente entre les hommes et les femmes (p=0,02).

Un nombre important de personnes âgées, vivant en milieu rural, présente des troubles physiques et une augmentation des risques d’événements cliniques. Ces résultats pourront supporter les recherches cliniques dont l’objectif vise à prévenir le déclin fonctionnel chez les personnes âgées.



ABSTRACT

The prevalence of frailty is variable according to the adopted operational definition, the tested population, and the setting where it is explored.

To estimate the prevalence of frailty and mobility disability in community-dwelling persons aged 60 years and older.

Cross-sectional analyses.

The rural area of Labastide-Murat (France).

All community-dwelling persons aged 60 years and older living in the area and answering to the study survey (n=572/1022).

The study questionnaire included questions defining mobility disability (as ability to walk 400 meters and climb up 2 flights of stairs) and frailty (according to the FRAIL instrument and a modified version of the original definition proposed by Fried and colleagues).

Mean age of participants was 72.4 years old. Mobility disability was reported by 47 (8.3%) participants. The sedentariness criterion of frailty was the most prevalent in the present population. Overall, according to the FRAIL instrument, 77.6%, 14.0%, and 8.3% could be defined as robust, pre-frail/frail, and disabled, respectively. When the alternative definition of frailty mirroring the definition proposed in the Cardiovascular Health Study was adopted, the prevalence of frailty increased and showed gender-specific differences (p=0.02).

A relevant number of older persons living in rural areas experiences physical impairments and presents an increased risk for major negative health-related events. These results may support the ongoing clinical and research actions aimed at preventing the functional decline in elders.



AUTEUR(S)
M. CESARI, L. DEMOUGEOT, H. BOCCALON, B. VELLAS

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (113 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier