ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Les Cahiers de l'Année Gérontologique

1760-5342
Publication abandonnée
 

 ARTICLE VOL 4/3 - 2012  - pp.320-329  - doi:10.1007/s12612-012-0309-3
TITRE
Le médecin généraliste et la bouche de ses patients âgés

TITLE
The general Practitionner and the mounth of the elderly patients

RÉSUMÉ

Des études récentes mettent en évidence un lien entre les affections orales et la morbimortalité. En particulier, chez le sujet âgé, une santé buccale déficiente semble être associée à un risque augmenté de mortalité. La consommation médicamenteuse s’accroît avec l’âge. La polymédication (associant souvent des psychotropes à des médicaments à visée cardiovasculaire et ostéo-articulaire), expose ces patients à des effets iatrogènes buccodentaires.

Le médecin généraliste, en tant que soignant de soins primaires, est dans son rôle de prévention, d’information et d’éducation quand il prend en charge les troubles buccodentaires des personnes âgées. Une enquête de pratique effectuée en 2010, auprès de 74 médecins généralistes (MG) de Midi- Pyrénées, avec l’aide d’internes de médecine générale en stage chez ces MG a mis en évidence, sur les 207 dossiers traités, une absence quasi constante de courriers entre MG et chirurgiens dentistes (CD) et de notification de l’état buccodentaire dans le dossier. Les muqueuses sont examinées par le MG dans 20 % de cas et la langue dans 19 % des cas. L’état salivaire et l’examen des dents sont appréciés dans 12 % des cas et la déglutition 6 %. Pour améliorer la prise en charge de l’état buccodentaire des personnes âgées, il faudrait améliorer la coordination MG-CD et instaurer un suivi odontostomatologique protocolisé pour cette population fragile, souvent porteuse de comorbidités et polymédiquée.



ABSTRACT

Recent studies show a link between oral diseases and morbidity and mortality. In particular, the elderly, poor oral health seems to be associated with an increased risk of mortality. Drug consumption increases with age. Polypharmacy (often involving psychotropic drugs referred to cardiovascular and osteo arthritis), exposes these patients to iatrogenic oral disorders.

The general practitioner as primary care nursing is its role in prevention, education and information when it supports dental disorders of the elderly. A practice survey conducted in 2010, with 74 Midi Pyrenees’s general practitioners (GPs), with the help of medical GP’s students highlighted on the 207 cases treated almost constant absence of letters between GPs and dentists (CD) and notification of the state oral dental file. The mucous membranes are reviewed by the GPs in 20% of cases and the tongue in 19% of cases. The state examination and salivary teeth are popular in 12% of cases and swallowing 6 times out of 100. To improve the management of the state dental oral elderly should be improved coordination GPs-Dental Surgeons and establish monitoring odonto stomatology for this vulnerable population, often with a polymedicated and comorbidities.



AUTEUR(S)
S. BISMUTH, P. ARLET, C. CLÉMENT, B. ESCOURROU, S. OUSTRIC

MOTS-CLÉS
Personnes âgées, Santé bucco dentaire, Médecine Générale

KEYWORDS
Elderly, Oral health, General Practice

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (264 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier